http://planete.simiesque.free.fr
Dossier : Les Biocarburants
Mis en ligne le 14 avril 2008

Introduction

Vous avez surement déjà entendu parler des biocarburants qui sont présentés comme la solution ECONOMIQUE contre la flambée des prix du pétrole et ECOLOGIQUE car produisant moins de gaz à effet de serre?
Mais si les biocarburants ont des effets si positifs au niveau de la consommation, quels sont les impacts économiques, écologiques et sociaux au niveau la PRODUCTION de ces nouveaux carburants?


Definition
Biocarburant : Du grec bios, qui signifie vie, vivant

Carburant obtenu à partir de matériaux organiques (donc renouvelables)
On emploie également les expressions "carburant vert" (suivant la tendance à appeler "vert" tout ce qui est présenté comme nuisant moins à l'environnement) et "carburant végétal".

En France, le label "BIO" est maintenant juridiquement encadré et désigne toutes les cultures "biologiques" qui ont des contraintes en terme de sureté des produits alimentaires (non utilisation de produits chimiques, etc...) L'agriculture déstinée aux biocarburants n'est pas une culture biologique (cela enrainerait des surcouts plus difficilement justifiables pour des cultures à vocation non alimentaire). C'est la raison pour laquelle la dénomination alternative "agrocarburant" est proposée.

Problematiques
Dépendance énergétique et flambée des prix
La plus grande partie de la production pétrolière est localisée dans des zones restreintes qui correspondent aujourd'hui à des pays instables politiquement tels que l'Irak, le Nigéria, le Venezuela ou l'Iran. Les autres pays sont très dépendants énergiquement de ces pays et on observe régulièrement une flambée des prix à la pompe lorsque la situation politique de ces pays se dégrade. Les biocarburants peuvent eux être cultivés localement, et dans des zones hors des pays pétroliers ce qui fait que les pays les utilisant deviennent moins dépendants sur le plan énergétique.

Attention aux conséquences sociales et environnementales!
Face aux changements climatiques et à la flambée des prix du pétrole, les biocarburants sont envisagés comme un élément d'alternative énergétique durable. Mais les agrobiocarburants (biocarburants produits à partir de produits agricoles) pourraient aussi favoriser la déforestation et l'érosion des sols, et faire concurrence à l’alimentation. Leur production uniquement guidée par des impératifs économiques pourrait conduire à de graves conséquences sociales et environnementales.

Les différentes techniques
> Les techniques de première génération
Les filières de première génération utilisent des matières premières produites pour la culture alimentaire.


- La filière HUILE : Le palmier à huile, le tournesol ou le colza sont des espèces végétales oléifères (qui produisent de l'huile). Toute extraction d’huile végétale peut être effectuée par simple pressage à froid (écrasement), ou par voie chimique, ou une combinaison des deux méthodes

- La filière ALCOOL : De nombreuses espèce végétales sont cultivées pour leur sucre : c'est le cas par exemple de la canne à sucre, de la betterave sucrière, du maïs, du blé ou encore dernièrement de l'ulve. Ces sucres peuvent être transformés (fermentation, réaction enzymatique...) en bio-éthanol, en Ethyl-tertio-butyl-éther (dérivé de l'éthanol), en bio-butanol ou en méthanol (obtenu à partir du méthane).
Ces alcool peuvent être utilisés en remplacement partiel (sous certaines conditions) de l'essence ou comme additif dans le gasoil.

- La filière GAZ : Le méthane est issu de la fermentation de matières organiques ou végétales riches en sucres. Lorsqu'il est produit à petite ou moyenne échelle, le méthane est difficile à stocker. Il doit être donc être exploité sur place, en alimentation d'un groupe électrogène par exemple.

- La filière CHARBON DE BOIS : Le carburant est obtenu par pyrolise du bois, de la paille ou d'autres matières organiques.

> Les techniques de seconde génération
Un inconvénient majeur pour le développement des carburants de première génération est qu'ils entrent en compétition avec les cultures alimentaires et avec les écosystèmes à biodiversité élevée (forêts indonésienne pour l'huile de palme par exemple...) De nouvelles filières, aux meilleurs rendements et plus intéressantes sur le plan environnemental émergent progressivement.

De nombreuses techniques sont à l'étude à travers le monde et toutes ne seront pas efficaces à l'échelle mondiale...


- Elevage d'ANIMAUX : Les termites possèdent des bactéries capables de transformer "de manière efficace et économique les déchets de bois en sucres pour la production d'éthanol".

- Les MICROALGUES : C'est probablement à partir de cultures de microalgues, 30 à 100 fois plus efficaces que les oléagineux terrestres, que des biocarburants pourront être produits avec les meilleurs rendements, rendant ainsi envisageable une production de masse sans déforestation massive ni concurrence avec les cultures alimentaires.

- Culture en zones arides : Pongamia pinnata (ou Karanj) est un arbre à croissance rapide, fixateur d'azote, très résistant à la sécheresse, qui pousse en plein soleil, sur des sols difficiles, même sur des sols salés, et producteur d'huile.

Les limites
Baisse des terres arables...
Les surfaces arables (terres qui peuvent être labourée ou cultivée) sont en réduction depuis plusieurs dizaines d'années (urbanisation, desertification, réchauffement climatique, érosion dûes à la déforestation ou à l'abus d'engrais...).
La perpective de voir de nouvelles terres déforestées (avec les risques d'érosion mentionnés ci-dessus) ou soustraites à la production agricoles pour la production d'agrocarburants pourrait accelérer la diminution des terres utilisables pour l'agriculture alimentaire.
Par exemple, le développement de la production de l'huile de palme pour l'industrie agro-alimentaire et la chimie organique s'accompagne aujourd'hui d'une destruction très rapide de forêts en Malaisie. On pourrait craindre une aggravation de cette situation si cette culture cessait d'être minoritaire dans la production de biocarburant mondial (La malaisie abrite en particulier les Orang outan ou les gibbons...)


...Augmentation des prix des aliments de base...
Le développement des biocarburants tire vers le haut les prix du maïs, du soja et du blé, et menace les ressources en eau (pour produire 1 litre de bioéthanol il faut environ 4000 litres d'eau).
Une hausse importante du prix des productions alimentaires est à l'oeuvre depuis 2006. Le cours du maïs, par exemple, a atteint en 2006 son plus haut niveau depuis 10 ans. Le prix de la tortilla, aliment de base en Amérique latine, a récemment flambé au Mexique. Le gouvernement mexicain en a fait porter le blâme sur les exportations du maïs vers les USA où il est utilisé pour produire de l'éthanol.


...Instabilités politiques dans de nouveaux pays
Une des conséquences de la hausse des prix mondiaux de l'alimentaire est prévisible : une instabilité sociale et politique croissante dans les pays aux populations pauvres (l'alimentaire formant déjà et de loin le premier poste du budget de ces ménages). Des émeutes de la faim ont déjà éclatées en Haïti et dans plusieurs pays d'Afrique...


Les biocarburants de deuxième génération (microalgues, plantes oléifères des zones arides etc...) à vocation purement énergétique devraient permettre de résoudre ce problème de compétition avec les cultures à vocation alimentaire.

Selon un sondage réalisé en 2007 par l'UICN et la Banque mondiale auprès d'experts et de décideurs du secteur climatique, les biocarburants de première génération ne sont qu'au 18e rang des technologies pouvant diminuer les émissions de gaz à effet de serre dans l'atmosphère, alors que les biocarburants de seconde génération sont au 7e rang.

Pour plus de détails...

Biocarburant - Techno-science ou Biocarburant - Wikipédia :
Dossier assez complet sur les différentes techniques et sur le bilan économique et écologique des biocarburants.



Warning: main(http://planete.simiesque.free.fr/planeteSimiesque/bottom.php) [function.main]: failed to open stream: Network is unreachable in /mnt/130/sda/1/a/planete.simiesque/planeteSimiesque/dossiers/biocarburants.php on line 292

Fatal error: main() [function.require]: Failed opening required 'http://planete.simiesque.free.fr/planeteSimiesque/bottom.php' (include_path='/mnt/130/sda/1/a/planete.simiesque/include:.:/usr/php4/lib/php') in /mnt/130/sda/1/a/planete.simiesque/planeteSimiesque/dossiers/biocarburants.php on line 292